Envie de participer ?

Comité de rugby ariégeois : Richard Senssac va passer la main

Publié il y a 4 semaines par

Comité de rugby ariégeois : Richard Senssac va passer la main

Publié le 27/09/2020 à 05:13 , mis à jour à 10:12 ; SOURCE : DDM - Lionel Lasserre

 

Même si beaucoup de monde s’y attendait, Richard Senssac a annoncé officiellement, lors de l’assemblée générale du comité de l’Ariège, qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat lors des élections départementales du 5 décembre prochain. "Il est bien de tourner la page." L’émotion est palpable pour l’homme fort du rugby ariégeois depuis mars 1984. "En 60 ans, l’Ariège n’a connu que deux présidents, Roger Fonfrède et moi. Je ne sais pas si c’est bien ou pas (rires). J’espère que tout le monde s’unira pour travailler ensemble. On va, tous ensemble, pousser vers l’équipe qui va se présenter." Une union qui a connu quelques lézardes. Peu avant, Cédric Marchat, patron des arbitres ariégeois, a annoncé son retrait du comité départemental. "J’ai pris la décision de passer la main." Et l’arbitre du Top 14 de fustiger certains comportements ces dernières semaines. Touché, meurtri. Désormais, le comité ariégeois va ouvrir une nouvelle page de son histoire. Avec qui ? Tous les regards se tournent vers Frédérick Dedieu, trésorier du comité, qui avoue qu’il présentera bien une liste le 5 décembre.

 

Si la présidence (ex et future) du comité départemental a été l’événement de la soirée, l’assemblée générale a également confirmé la bonne santé du rugby ariégeois.

27 clubs, 2973 licenciés (dont 927 jeunes), c’est 11 licences de plus que l’an dernier. Une saison stoppée net mi-mars par la crise sanitaire. Un arrêt brutal qui a entraîné le report de la 22e édition du Challenge des montagnards qui devait se dérouler en Ariège, du Challenge Olivier Lagarde ou de la 50e édition de la Coupe Voivenel. "Un simple coup de frein" espère le toujours président Richard Senssac. L’Ariège a encaissé le choc, forte de son bilan positif.

 

Une nouvelle ère

Ainsi, Cédric Marchat s’est félicité de la bonne santé de l’arbitrage 09. "Avec 30 % d’arbitres en plus, l’objectif est atteint. On a aujourd’hui 34 arbitres actifs. Depuis 4 ans, avec mon équipe, on a travaillé dur pour en arriver à un bilan plus que satisfaisant. Nous avons voulu donner un souffle nouveau. Nous avons aussi créé une Amicale. Nous avons été à l’écoute de toutes et tous, défendu l’indéfendable. Je continuerai à intervenir auprès de vos clubs, à votre demande." Avec un bilan positif d’environ 10 000 €, le comité ariégeois se porte bien côté finances. Mais une nouvelle ère s’ouvre avec l’arrivée des trois conseillers techniques de clubs (Guillaume Bonnemaison, Alain Augé et Sébastien Descons). Et, pour la première fois depuis longtemps, "le comité n’a plus de salarié à sa charge." La cotisation club ne change pas et reste identique à 3 € par licence. "On a enfin trouvé une vitesse de croisière, se félicite Frédérick Dedieu. Je remercie les clubs de leur implication. On a essayé de suivre les recommandations de la Ligue." "On a limité la casse, poursuit Richard Senssac. Continuons nos efforts, à être rigoureux." La soirée s’est terminée par l’adoption des nouveaux statuts et du nouveau règlement intérieur ainsi que la présentation du plan d’orientations stratégiques très ambitieux. Ce sera sans aucun doute l’un des axes du futur président.

Il reste désormais un peu plus de deux mois au président Senssac avant de passer la main. Présent à l’assemblée générale, Alain Doucet, président de la Ligue Occitanie, a eu ces mots en guise de conclusion à cette soirée riche en émotion : "En Ariège, il y a du jus même s’il faut parfois le canaliser."

toute l'association

Commentaires